Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
Hitchcock (Sacha Gervasi, 2013)



"Hitchcock" (titre original identique)
est un biopic dramatique réalisé par Sacha Gervasi,
avec Scarlett Johansson, Anthony Hopkins, Jessica Biel, Toni Collette, Helen Mirren...
tourné du 13 avril au 31 mai 2012, d'après le livre Alfred Hitchcock and the Making of Psycho de Stephen Rebello.

Petit Synopsis (AlloCiné) :
Une évocation du tournage de "Psychose" d'Alfred Hitchcock et de la relation du maître du suspense avec sa femme Alma Reville.

Il sortira en France le 13 février 2013. Cela fait plusieurs années que le film Hitchcock doit voir le jour. A l'origine, c'est Ryan Murphy (créateur des séries Glee, American Horror Family...)qui devait le réaliser avec déjà l'idée que ce soit Anthony Hopkins qui interprète le célèbre réalisateur et Helen Mirren, sa femme. Voici la bande annonce (en anglais) :



Genèse du projet par Wikipédia

En 1990, Stephen Rebello publie le livre Alfred Hitchcock and the Making of Psycho qui revient sur tous les aspects de la création du film Psychose d'Alfred Hitchcock, sorti en 1960. Variety et The Hollywood Reporter, en 2005 rapportent que la chaîne A&E Network va produire un téléfilm ou une mini-série d'après le livre. Du coup, le livre suscite alors l'intérêt de sociétés de production de films. En novembre 2011, il est révélé que le journaliste-scénariste Sacha Gervasi est en négociation avec The Montecito Picture Company, société d'Ivan Reitman, pour réaliser le film. Fox Searchlight Pictures, filiale de 20th Century Fox, se rattache ensuite au projet. John J. McLaughlin est engagé pour écrire le script. Il est rejoint par l'auteur du livre Stephen Rebello pour quelques réécritures centrées sur la relation d'Alfred Hitchcock avec sa femme durant le tournage.


2 petites anecdotes par AlloCiné

  • Un tournage rapide
    Le film Hitchcock a été réalisé en 36 jours.
  • Premiers pas
    Il s'agit du premier long-métrage de Sacha Gervasi, qui était auparavant scénariste (c'est notamment à lui que l'on doit Le Terminal de Steven Spielberg).