Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
14/09/2011 : Marilyn Monroe/Billy Wilder

Au moment de Certains l’aiment chaud, Marilyn Monroe n’était pas au mieux de sa forme.
Il lui fallut pas moins de 47 prises pour dire : « It’s me, Sugar. »
Trois mots. Qu’elle fut incapable de replacer dans le bon sens, répétant « Sugar, it’s me » ou « It’s Sugar, me ».
Au bout de 30 prises, le réalisateur Billy Wilder décida de lui écrire ces trois mots sur un grand tableau noir qu’un assistant tint devant la comédienne, hors champ.
Il lui fut néanmoins encore 17 essais pour y parvenir !
Plus tard, dans ce même film, Marilyn devait chercher une bouteille de bourbon.
Texte : « Where’s the bourbon ? »
Monroe dit : « Where‘s the bottle ? », « Where’s the whisky ? », « Where’s the booze ? » mais jamais la bonne réplique.
De nouveau, Wilder fut inscrire la phrase sur un tableau noir. Mais, à chaque fois que Marilyn cherchait le tableau, elle ne le trouvait pas. On eut recours à plusieurs tableaux, placés dans tous les angles de son champ de vision.

source: "Les Anecdotes les plus drôles du cinéma" de Bruno Solo, éditions le cherche midi.


17/09/2011 : Une encre bien peu sympathique

Mel Brooks dans Le Grand Frisson (1978), film en couleur et hommage aux thrillers, voulait une scène de douche « à la Hitchcock » et finir sur un gros plan similaire du filet de sang en noir et blanc s'écoulant au fond de la baignoire. La victime sera attaqué et « poignardée » par un drôle de psychopathe dont la seule arme est un journal! L'eau, colorée par l'encre noir, s'écoule de la même façon que le sang de Janet Leigh...!, lequel, en fait, secret de tournage (dixit Hitchcock), était bien de l'encre!

source: "Alfred Hitchcock" de Dominique Auzel, éditions Milan.


02/10/2011 : Un concours de sosies bien étrange !

Lors d'un concours de sosies de Charlie Chaplin organisé à San Francisco, le cinéaste se présente incognito mais il ne se classera que troisième.

source: Wikipédia (Charlie Chaplin).