Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
Les Daleks envahissent la Terre (Gordon Flemyng, 1966)



"Les Daleks envahissent la Terre" (Daleks' Invasion Earth: 2150 A.D. en anglais)
est un film (nanar) de science-fiction britannique réalisé par Gordon Flemyng,
avec Peter Cushing, Bernard Cribbins, Ray Brooks, Andrew Keir, Roberta Tovey...
tourné en 1965, d'après une histoire de Terry Nation.
 
Résumé (AlloCiné) :
Le Docteur entraîne sa nièce, sa petite-fille ainsi qu'un policier entré par mégarde dans son vaisseau, camouflé en une cabine téléphonique british, dans des aventures temporelles. Ils se retrouvent à Londres en l'an 2150, la ville est quasi détruite, les quelques survivants sont sous le joug des Daleks, terribles robots extraterrestres ennemis du Docteur Who. Les humains sont peu à peu faits prisonniers et deviennent des miliciens "décérébrés" à la solde des robots. Le Docteur doit alors combattre les Daleks afin de libérer habitants.

Le film est adapté de la série Doctor Who. Un premier film, l'année précédente avait été fait avec les Daleks et Dr.Who.
Il sortit en Grande-Bretagne le 5 août 1966. Voici le trailer original :



Réception (par Wikipédia)

Outre le succès du film à sa sortie en 1966 dans les salles de cinéma, aidé par la grande popularité des Daleks (dans cette période les épisodes Dalek Invasion of Earth (dont le film est inspiré) et The Chase sont apparus dans la série), le film s'éloigna énormément de l'esprit original de la série. Les reproches furent faites sur ces éléments modifiés pour rendre le film tout public: Le Docteur est devenu Doctor Who (le titre de la série est en réalité un jeu de mot que le film prit au pied de la lettre), un scientifique Humain (extra-terrestre dans la série) accompagné de ses deux petites filles et le petit-ami de l'une d'entre elles (sa petite-fille et ses deux professeurs dans la série). Les Daleks également furent altérés par l'ajout de couleurs vives dans leur composition, de scènes comiques et une censure, leur armes produisant un écran de fumée fatal pour les victimes en lieu et place de l'effet de négatif suivi des cris de douleurs qui faisaient leur marque de fabrique.
Désormais le film est officiellement considéré comme non-canon, d'autant que sa cohabitation avec l'épisode dont il est inspiré n'est que difficilement possible.