Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
Serial Mother (John Waters, 1994)



"Serial Mother" (Serial Mom en anglais) est une comédie américaine réalisé par John Waters,
avec Kathleen Turner, Sam Waterston, Ricki Lake, Matthew Lillard, Scott Morgan...
tourné en 1994, d'après un scénario original de John Waters.
 
Synopsis (AlloCiné) :
Beverly est une femme parfaite, une mère accomplie, une excellente cuisinière, un membre actif de l'association des parents d'élèves. Bref, c'est une supermaman. En fait, Beverly n'est pas tout à fait le personnage qu'on imagine. Elle est bien plus que ça. Elle est bien pire que ça.

Contrairement à ce qui est prétendu au début du film, le film n'est pas inspiré d'une histoire vraie. Ce n'est en réalité qu'une invention du réalisateur pour attiser l'intérêt du spectateur. Il précise même ironiquement « qu'aucune personne impliquée dans les meurtres n'a reçu de compensation financière ». Il est sortit en France le 25 mai 1994 et aux États-Unis le 13 avril 1994. Voici la bande-annonce originale lors de sa sortie en France : 



Quelques commentaires par Wikipédia

  • Le film dresse, à travers un humour noir ravageur, le portrait d'une femme apparemment normale, mais intérieurement dérangée. Elle ne supporte pas que quelqu'un se dresse en travers de son chemin, ose critiquer sa famille ou elle-même, ou ne respecte pas les règles élémentaires du savoir-vivre. Elle porte ce raisonnement à l'extrême, n'hésitant pas à éliminer physiquement tout contrevenant, fût-ce pour un prétexte apparemment futile (un jeune homme qui ne met pas sa ceinture de sécurité, une jurée qui ose porter des chaussures blanches après le Labor Day ...)
  • La critique des travers de la société moderne est également très présente. C'est particulièrement évident lors du procès de Beverly, où ses enfants vendent des t-shirts et des badges à son effigie, et où Chip (le fils) convainc le frère de Carl de vendre les droits de son histoire car il est question d'une adaptation cinématographique des « exploits » de sa mère, la vedette pressentie venant même assister au procès !
  • Serial Mother reçut un accueil en salles mitigé, obtenant 8 millions de dollars de recettes pour un budget qui atteignait 13 millions. Cependant, comme de nombreux autres films de John Waters, sa sortie en vidéo rattrapa cet échec et lui procura un statut de film culte.